---------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Samouraï de Melville en collector !

L’œuvre la plus emblématique du cinéaste français Jean-Pierre Melville (1917-1973) sort enfin en version collector blu-ray et dvd. Jusqu'à présent le cinéphile avait le choix entre se procurer la version zone 2 René Chateau Vidéo, sans bonus et avec avec une image perfectible, ou de s'orienter vers le zone 1 avec le Criterion, remplis de bonus. Fini le dilemme, puisque c'est le 7 décembre prochain que fera son apparition chez les revendeurs d'une édition double dvd ou d'un digibook blu-ray / dvd en édition limitée. A l'instar du film Le Guépard sortie l'année passé ou du coffret Apocalypse Now, Pathé réitère le concept (à l'attention des cinéphiles) de proposer une version collector limitée avant une sortie plus "basique" pour le plus grand nombre (lire moins chère).



Bonus :
Nouveau master HD restauré
un livret de 48 pages rédigé par Jean-Baptiste Thoret
Documentaire : « Melville » (20’)
Interview d’époque d’Alain Delon (INA)
Interview de Jean-Pierre Melville dans le décor de la chambre du Samouraï (INA)

Si de prime abord, les suppléments semblent quelque peu modeste, il faut faire confiance à la qualité rédactionnelle du journaliste et auteur Jean-Baptiste Thoret pour que le livret soit le bonus le plus important et passionnant. A titre de comparaison, voici les compléments du dvd Criterion :

New, restored high-definition digital transfer
New video interviews with Rui Nogueira, author of Melville on Melville, and Ginette Vincendeau, author of Jean-Pierre Melville: An American in Paris
Archival interviews with Melville and actors Alain Delon, François Périer, Nathalie Delon, and Cathy Rosier
Theatrical trailer
New and improved English subtitle translation
PLUS: a 29-page booklet featuring film scholar David Thomson, filmmaker John Woo, and selections from Melville on Melville


Pour ceux qui ne connaissent pas ce chef d’œuvre du cinéma Français (et International, son influence sur des réalisateurs comme John Woo, Scorsese ou Refn est incontestable), voici un rappel de l'histoire :


Jef Costello, dit le Samouraï, est tueur à gages. Chargé d’abattre le patron d’une boîte de nuit, Jane, sa maîtresse, dot lui servir d’alibi… mais Valérie, pianiste, est témoin du meurtre. Arrêté, Jef est relâché faute de preuves. Les commanditaires du meurtre lui demandent alors d’éliminer Valérie.

Le cinéma de Melville, pour des raisons d'abord historiques, est un cinéma de l'après-coup, après-coup d'un genre, le film noir, dont il magnifiera les codes et les rituels, sur le mode de la célébration funèbre et du tragique mythologique. Après coup donc, maniériste sans doute, mais surtout moderne dans la façon dont il exige de la part du spectateur, qui est aussi un enfant, une attention particulière aux détails (vestimentaires, visuels, scripturaux, comportementaux...). voir, c'est déchiffrer, soit le pacte fondateur de la révolution optique conduite par la modernité cinématographique. Qu'est-ce qui, dans le plan importe vraiment ? Que faut-il regarder ? Moins radical que d'autres modernes européens en ce sens que son travail de mise en abyme n'a jamais désamorcé la croyance et le plaisir liés à la fiction populaire, Melville sait combien les apparences sont trompeuses, combien les mêmes habits ne fabriquent pas toujours les mêmes moines, combien la vérité des situations ou des rapports humains se loge parfois au sein d'infimes détails.
Jean-Baptiste Thoret in Riffs pour Melville / Editions Yellow Now

4 commentaires:

René Claude a dit…

Nos apprentis cinéastes (je parle de la zone francophone) devraient se le passer en boucle.

Les habitants de l'Avenue a dit…

très beau collector que j'ai eu le plaisir de visionner il y a peu !!!!

THE END a dit…

Visuellement, tres beau collector mais apparemment le blu-ray ne serait pas si "exceptionnel" que ça selon les Cahiers du Cinema (janvier 2012) ou comme j'ai pu lire sur certains forums.

René Claude a dit…

J'ai l'édition René Chateau 2001 avec quelques bonus. Pas géniale, mais tout de même visible.